Respiration alternée

30/04/2021

  • POSITION :

  • Sur une chaise : assis au bord de la chaise et en avant de la chaise, les 2 ischions au même niveau, jambes écartées de la largeur de la chaise et genoux au-dessus des chevilles, tibia perpendiculaires au sol.
  • Dos légèrement cambré pour libérer l'abdomen,
  • Tête à l'aplomb de la colonne vertébrale (vérifier par de petits mouvements autour de la CV jusqu'à trouver l'équilibre), menton légèrement rentré pour que la nuque reste droite,
  • Mâchoire desserrée, épaules détendues et basses.

  • PROTOCOLE :

  • Former une pince avec le pouce et l'annulaire de la main droite (index et majeur repliés) et boucher alternativement la narine droite et la narine gauche. Aucune tension ne doit être présente dans la main ou le bras. La position du bras ne doit pas être douloureuse.
  • Prendre une grande inspiration normale où l'on remplit complétement les poumons, suivi d'une bonne expiration où l'on vide complètement les poumons.
  • Puis pratiquer, sur une respiration ventrale, comme suit :

Inspiration narine gauche 4 secondes, narine droite bouchée,

Rétention poumons pleins 4 secondes

Expiration narine droite 6 secondes, narine gauche bouchée

Inspiration narine droite 4 secondes, narine gauche bouchée

Rétention poumons pleins 4 secondes

Expiration narine gauche 6 secondes, narine droite bouchée

Répéter le cycle complet 12 fois.

  • Une fois cette technique maitrisée, on peut choisir le lieu, les rythmes et l'amplitude respiratoire comme l'on veut. Par exemple, on peut pratiquer sur :
  • 4 - 8 - 8 secondes
  • Puis : 4 - 16 - 8 secondes


  • QUAND ?
  • Quand on veut : le matin au lever, en fin de journée, en début d'exercice physique, ...
  • Il est généralement conseillé de commencer :
  • Le matin par la narine droite : solaire, yang, dynamisante, cerveau gauche.
  • Le soir par la narine gauche : lunaire, yin, cerveau droit, relaxante.
  • On peut aussi systématiser le démarrage narine gauche, considérant que nous sommes trop souvent stressés, tendus...

  • INTERETS :

  • La respiration alternée est très équilibrante, revitalisante.
  • Elle harmonise les polarités cérébrales (cerveau droit / cerveau gauche),
  • Régule le flux des énergies yin et Yang.
  • Elle équilibre ortho et parasympathique.
  • Elle augmente la concentration, favorise la mémoire.
  • Y penser en cas de fatigue, déprime, SPM, alternance diarrhée-constipation, colite, tension fluctuante, spasmophilie, ... ou tout symptôme qui manifeste une alternance, des fluctuations.

Tout exercice de respiration est à interrompre en cas de malaise, vertige, nausée.

Eviter après le repas.

  • LES PLUS :

  • Comme tout exercice respiratoire, il est indispensable de pratiquer en conscience, dans une démarche de pensée positive.
  • Y ajouter des visualisations.
  • Sur l'inspiration, penser : santé, vitalité, courage, paix, confiance... selon les besoins du moment, et visualiser.
  • A la rétention, on fait rentrer ces éléments, on stocke ces acquis (dans le plexus solaire par exemple), on visualise une sensation de plénitude.
  • A l'expiration, on visualise le doute, les pensées négatives, les peurs, ... s'éliminer, sortir en même temps que l'air.
  • A l'expiration, on peut aussi choisir, selon ce qui est juste pour nous à ce moment, de visualiser une réalisation, une manifestation, une matérialisation à partir de ce que l'on a inspiré.
  • Pour éviter les fuites énergétiques, associer à la rétention et à l'expiration :
  • Une contraction du périnée (Moola bandha en sanskrit)
  • Et pour les pro : une contraction de la gorge (Jalandhara bandha). Pour sentir cette contraction : mettre les doigts sur la glotte et avaler sa salive ? Déglutir très doucement et quand la glotte est en haut : baisser le menton.